Menuiserie De JaegerNissan Dion

 

jjb banner 2018

Arbitrage : modifications aux lois du jeu

Écrit par David le 29 juillet 2019.

Un joueur remplacé devra quitter le terrain à l’endroit le plus proche de sa position, ce qui implique qu’il ne devra plus nécessairement revenir vers le centre de celui-ci.
 
Une carte jaune ou rouge pourra être donnée à un membre du staff d’une équipe. Si celui-ci ne peut pas être identifié, c’est l’entraîneur principal qui recevra ladite carte en sa qualité de responsable.
 
Lors de la reprise du jeu via un coup de pied de but ou un coup franc à l’intérieur de la surface de réparation au profit de la défense, le ballon sera considéré en jeu lorsqu’il a été touché ou a bougé (et non plus sorti de la surface de réparation comme auparavant).
 
La balle à terre appartiendra dorénavant à l’équipe qui a touché le ballon la dernière. Si elle a lieu dans la surface de réparation, elle sera donnée au gardien. Si une balle est touchée par l’arbitre et que cela provoque une occasion de but, celui-ci arrêtera le jeu et accordera une balle à terre.
 
 
LES FAUTES DE MAIN.
 
Tout contact de main intentionnel ou pas d’un attaquant dans la surface de réparation, qui marque ou crée une occasion prometteuse de but, sera considérée comme une faute.
 
Quand un joueur touche le ballon du bras dans une position non naturelle dans la surface de réparation, l’arbitre sifflera faute.
 
Quand un joueur a un bras au-dessus de l’épaule et que celui-ci touche le ballon, ce sera considéré comme une faute.
 
Lorsqu’un défenseur joue délibérément le ballon, mais que celui-ci vient toucher son/sa propre bras/main, aucune faute ne sera sifflée.
Tout ballon touchant une main située le long du corps ne sera pas sanctionné par une faute car la position est considérée comme naturelle.
Si le ballon touche un bras/une main, il y aura faute s’il y a une extension non naturelle.
 
AUTRES FAUTES.
 
Si le gardien de but tente de jouer délibérément le ballon du pied, mais se rate, il pourra immédiatement le récupérer des mains.
 
L’arbitre peut maintenant sanctionner disciplinairement un joueur, même si le jeu a repris (ex. : coup franc) au bénéfice de l’équipe qui a subi la faute.
 
Sur un coup franc avec la mise en place d’un mur, il est obligatoire pour les joueurs de l’équipe attaquante de respecter une distance d’un mètre minimum autour du mur défensif.
Un joueur attaquant ne respectant pas cette distance sera sanctionné systématiquement d’un coup franc indirect.
 
À l’occasion d’un penalty, le gardien, avant le botté, peut faire un pas en avant à condition de toujours avoir un pied sur la ligne.
 
Si le joueur est sanctionné pour sa célébration d’un but, mais que celui-ci est annulé, il restera toutefois puni pour avoir célébré celui-ci d’une façon illicite.
 
 
QUITTER LE TERRAIN.
Un joueur qui quitte le terrain pour résoudre un problème pratique devra toujours avoir l’accord de l’arbitre pour remonter sur celui-ci. Ce sera par exemple le cas après un changement de chaussures. En cas contraire, la sanction sera un coup franc à l’endroit où le joueur est remonté sur le terrain. Si c’est dans les seize mètres, ce sera sanctionné d’un penalty.
 
HORS-JEU.
Il a aussi été recommandé aux arbitres assistants de seulement lever leur drapeau lors qu’il est évident qu’il y a une situation de hors-jeu. Dans des cas limites, le jeu se poursuivra jusqu’à ce que l’issue de la phase soit connue. Si un but est inscrit lors de la phase en question, le VAR pourra encore toujours entrer en action après celui-ci. Quand l’arbitre assistant aura levé son drapeau et que l’arbitre aura sifflé, l’arbitre vidéo ne pourra plus intervenir.